Support Uem, support client SAV

Service de mise en contact téléphone compatible :

  • Uem Numéro de téléphone des supports
  • Uem Service support client SAV
  • Uem Service après vente et Service support client
  • Uem Contact support divers
  • Uem Assistance support client

 

Support Uem et information service de support client

.

L’union économique et monétaire de l’Union européenne a été sanctionnée par l’adoption d’une monnaie européenne unique, l’euro, en 2001, qui a remplacé les monnaies nationales respectives des États membres de l’Union européenne par une politique monétaire commune sous le contrôle de la Banque centrale européenne (BCE), créant ainsi la zone dite « euro ».

Le 3 mai 1998, le Conseil de l’Union européenne, réuni au niveau des chefs d’État ou de gouvernement par la décision 98/317/CE] a vérifié à l’unanimité que 11 États membres : la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Autriche, le Portugal et la Finlande remplissaient les conditions nécessaires pour l’adoption de la monnaie unique au 1er janvier 1999 et qu’ils participeraient donc à la troisième phase de l’UEM. À cette occasion, les chefs d’État ou de gouvernement se sont également mis d’accord sur les personnalités qui, sur recommandation du Conseil lui-même, seraient nommées membres du directoire de la Banque centrale européenne (BCE).

La troisième et dernière étape de l’UEM a débuté le 1er janvier 1999 avec la conduite d’une politique monétaire unique sous la responsabilité de la BCE.
Le 3 mai 1998, le Conseil de l’Union européenne, réuni au niveau des chefs d’État ou de gouvernement, a établi, par la décision 1998/317/CE, que l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal remplissaient les critères de Maastricht.
Le 31 décembre 1998, dans le règlement (CE) n° 2866/98, le Conseil Ecofin a fixé les taux de conversion irrévocables entre l’euro et le schilling autrichien, le franc belge, le franc finlandais, le franc français, le mark allemand, la livre irlandaise, la lire italienne, le franc luxembourgeois, le florin néerlandais, l’escudo portugais et la peseta espagnole.

En juin 1988, le Conseil européen a confirmé son soutien à la réalisation progressive de l’Union économique et monétaire et a confié à un comité, dirigé par Jacques Delors, président de la Commission européenne, le mandat d’élaborer un projet concret pour la réalisation de cet objectif.Le comité était composé des gouverneurs des banques centrales nationales de la Communauté européenne, Alexandre Lamfalussy, alors directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI), et Niels Thygesen et Miguel Boyer, à l’époque respectivement professeur d’économie à l’université de Copenhague et président du Banco Exterior de España. Le « rapport Delors », élaboré à l’issue des travaux, proposait d’articuler la mise en œuvre de l’Union économique et monétaire en trois phases distinctes.
L’UEM peut être définie comme une « coopération renforcée » au sein de l’Union européenne.

En décembre 1996, l’IME a présenté au Conseil européen, puis au public, la série de dessins des billets de banque en euros qui seraient mis en circulation le 1er janvier 2002. Afin de compléter et de clarifier les dispositions du traité, le Conseil européen a adopté en juin 1997 le pacte de stabilité et de croissance, composé de deux règlements et destiné à assurer la discipline budgétaire dans l’UEM. Une déclaration du Conseil de mai 1998 a complété le pacte et a élargi ses engagements.

Selon la théorie des zones monétaires optimales, la zone euro ne serait pas une zone monétaire optimale et l’utilisation de la monnaie unique pourrait donc être préjudiciable aux pays qui l’adopteraient. Les économistes Richard Baldwin et Charles Wyplosz affirment que la création d’une union monétaire en Europe n’est pas économiquement avantageuse, mais plutôt « qu’elle risque d’aggraver une situation déjà douloureuse de chômage élevé » et que par conséquent « l’union monétaire est injustifiée pour des raisons économiques », ils estiment que la raison pour laquelle une telle union a été créée est exclusivement politique car « sa survie nécessitera une étape importante vers une Europe fédérale aux dépens des États-nations ».

Le 25 mai 1998, les gouvernements des 11 États membres participants ont nommé le président, le vice-président et les quatre autres membres du directoire de la BCE. Cette nomination prendrait effet le 1er juin 1998, date de la création de la BCE. La BCE et la Banque nationale de Belgique/National Bank van België/Belgische Nationalbank, la Deutsche Bundesbank, le Banco de España, la Banque de France, la Central Bank & Financial Services Authority of Ireland, la Banca d’Italia, la Banque centrale du Luxembourg, la De Nederlandsche Bank, le Banco de Portugal, l’Oesterreichische Nationalbank et la Suomen Pankki – Finlands Bank forment l’Eurosystème, qui formule et définit la politique monétaire unique dans la troisième phase de l’UEM.

Le 1er janvier 2011, l’Estonie adopte l’euro. Les États membres de l’UEM deviennent 17.

Le 1er janvier

Wiki information et téléphone assistance compatible avec les services :

Numéro téléphone service support Uem
SAV service support client Uem
service support client après vente assistance Uem
Contact service client support Uem
Assistance service client Uem